Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:36

Nous voici début juillet, et les travaux avancent par à-coup, en fonction de nos disponibilités.

La mise en oeuvre des briques PV4G, poteau et tableau se fait aisément mais lourdement.

La pose est simple, mais les découpes plus aléatoire.

 

La pose correspond bien aux films et conseils recueillis. Nous fonctionnons par fournée de 3 kg de colle joint mince et 1-1,3 l d'eau, ce qui nous permet de coller 15 briques soit 2.3 m² par scéance. En ce moment on prévilégie les scéances du soir (19 h - 21h30), c'est idéal la colle ne sèche pas trop vite et nous on ne cuit pas non plus ...

 

La PV4G possède de nombreuses cloisons internes de longueurs différentes et lors des découpes, il est fréquent que ces cloisons se cassent, d'où des découpes pas très propres.

CIMG0296.JPG

 

 

 

 Il faut alors combler avec de la colle/joint mince.

Entre les briques découpées ou non, les passages d'air parasites, voir de pluie sur les cotés plein Nord sont fréquents. Mise à par le mauvais niveau de perméabilité à l'air, ça entrainerait une dégradation de l'isolation avant la pose de l'enduit. Nous avons pris l'option d'encoller les briques à la verticale (comme les précaunisations en région sismique). Oui c'est un peu de la surqualité mais ça prend peu de temps et de colle.

 

   

Les poteaux ne sont pas retctifiés souvent plus petits que les briques et de forme concave avec un angle exterieur prononcé.

 

Les tableaux sont parfaits.

 

 Photos de la face Nord et appui sur la fenêtre du bureau (6ème rang de briques)

 

CIMG0039.JPG

  CIMG0040.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Début septembre, les travaux avancent bien depuis 3 semaines :

CIMG0299Les murs coté nord sont montés jusqu'au 10ème rang (dernier rang avant le plancher intermédiaire). Heureusement que nous avons de la main d'oeuvre qualifiée....CIMG0301.JPG

CIMG0304.JPG

  CIMG0302.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Certains poteaux sont féraillés et coulés. On est plus rassuré, parce qu'en cas de fort coup de vent, tout pouvait s'écrouler.

    

CIMG0306.JPG

 

On s'attaque maintenant  à la pose des 1/2 coffrets roulants.

 

Leur pose n'est pas si évidente dans notre cas, car la présence de poteau, qui apportent de la solidité aux fenêtres, nous gènent dans la pose des 1/2 coffrets roulants.

Vue de haut :

CIMG0309.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes obligés de couper le poteau, la ferraille 10x10 Tor de 6 passe mais c'est très juste. Le coulage du béton sera difficile ....

 

 

 

Nouvelle étape : la pose, ferraillage et coulage  des linteaux.

 

Les unités de base de linteau mesurent 57 cm, pas réctifiés, ils ne jointent pas bien, pas rectiligne .... Dans l'optique de préserver la perméabilité à l'air; garder un coef d'isolation convenable et une facilité de mise en oeuvre nous avons opter pour les maxi-linteaux (Monolithe de chez Terreal). Ils existent jusqu'à 2,80 m de long. Leurs produits sont bien sûr plus chers au mêtre linéaire mais irréprochables.

  

CIMG0322-copie-1.JPG

CIMG0327.JPG

La pose se fait sur lit de mortier et pour bien jointer avec les coffrets volet roulant nous avons déposer deux boudins de colle joint mince sur toute la longueur de ces derniers.

 

 

 

 

 

 

Le ferraillage s'effectue avec du 3 x 8. Pour réaliser la jonction avec les poteaux accollés, Nous ajoutons des barres HA 10 de 1 m pliées à angle droit.

 

 

 

 

 

 

   CIMG0324.JPG

 

 

Quelques angles sont difficiles à mettre en oeuvre mais Francis fait des miracles avec la scie aligator. Admirez ce poteau décloisonné...

 

 

 

 

Le coulage du béton est réalisé avec les moyens du bord : Bétonnière attelée au tracteur, puis CIMG0338on verse le béton dans un godet que l'on amène au plus près des linteaux et poteaux.

 

   Ok là Francis, joue à l'équilibriste perché à 2.7 m du sol ...pas top du point de vue de la sécurité ....

  CIMG0340.JPG

 

 

 

 

 

 

Et voilà c'est coulé.

 

 

   CIMG0348.JPG

 

 

Vu que nous avons des fenêtres avec coffret volet roulant et que le plancher intermédiaire ne se positionne pas juste au dessus, il a fallut réaliser un linteau. Jusque là facile. Pour rattraper le niveau du 10ème rang, il faut donc placer des briques de calepinage. Sauf qu'avec nos dimensions non standards, il n'existe pas cet hauteur de brique et c'est à nous de les réaliser. Là ça se complique un peu. Il faut réussir à scier la brique sur toute la longueur de façon régulière pour éviter les trous d'air (Il a fallu composer avec une scie circulaire et la scie alligator).  Puis on colle et on colmate les trous.

 CIMG0347.JPG

 

 

Pour supporter le plancher intermédiaire, des poteaux en bloc de coffrage sont montés.

Ils soutiendront les poutrelles et de part et d'autre des poutres coulées dans le plancher. Ces dernières nous permettront de ne pas voir les poutres sortant du plafond. Elles ont fait l'objet d'une étude par un bureau d'étude spécialisé.

CIMG0354

Partager cet article

Repost 0

commentaires

FUZEMOB31 16/09/2010 23:27


Bonjour,
Je viens de tomber par hasard sur votre blog.
Je vous souhaites bon courage dans l'auto-construction de votre maison car je penses qu'il en faut beaucoup pour cette aventure !!
FuzeMOB31


Présentation

  • : Le blog de Valou31
  • Le blog de Valou31
  • : Autoconstructeur d'une maison contemporaire BBC dans le nord de Toulouse, suivez l'avancement de nos travaux.
  • Contact

Catégories